2019-2020

Précision importante

Les documents de travail du Rectorat et des Directions Départementales sont publiés au moment de la tenue des CTA et CTSD. Ils sont susceptibles de modifications en fonction des évolutions des situations et des actions menées.

Moyens de rentrée

Lettre ouverte au recteur -
boycott du CTA du 16 janvier

Alors que, une fois de plus, la Lorraine est la « championne de France » des suppressions de postes, la FSU, avec toutes les autres organisations syndicales, a décidé de boycotter la réunion du prochain Comité Technique Académique (CTA) de l'académie de Nancy-Metz

Documents
préparatoires

Ils confirment les suppressions de postes dans notre académie :
ETP*=équivalent temps plein

lycées

135 ETP* supprimés
52 élèves de moins

clg 54

5 ETP* supprimés
50 élèves de plus

clg 55

3 ETP* supprimés
100 élèves de moins

clg 57

12 ETP* supprimés
27 élèves de plus

clg 88

10 ETP* supprimés
176 élèves de moins

Boycott des CTSD de janvier

GT offre de formation du 14 janvier 2020

Ce GT examine les différentes options proposées dans les lycées à la rentrée 2020

Bilan de ce GT :

Lors du groupe de travail tenu au rectorat le 14 janvier, nous avons constaté que l’offre de formation générale et technologique évoluait très peu par rapport à la rentrée 2019. C’est peu surprenant car la diversité des enseignements proposés dans un établissement n’a que peu d’impact sur sa DHG :

- les enseignements optionnels : que ce soit les enseignements généraux proposés en 2e , 1ère et terminale ou les enseignements technologiques proposés en seconde, ils ne sont pas du tout financés de façon spécifique et il n’y a donc plus depuis la réforme de seuil d’ouverture puisque l’ouverture d’un groupe d’option se finance dans le groupe d’heures qui sert aussi à financer les groupes, les dédoublements,… Il a été rappelé que les options n’étaient en aucune façon dérogatoires pour être affecté dans un lycée.

Options de terminale : dans sa lettre au groupe de suivi sur la réforme, le ministre recommande de suivre l’enseignement optionnel maths complémentaires. Celui-ci est proposé dans tous les lycées de l’académie. Le rectorat confirme toutefois que comme les autres options de terminale (maths expertes, droit et enjeu du monde contemporain), cette option ne bénéficie d’aucun financement fléché et il est à prendre dans le pot commun !

- les enseignements de spécialités : leur répartition n’évolue quasiment pas non plus. La règle reste que sont financés 3 groupes de spécialités par division de 1ère générale. Comme l’an dernier, si un groupe de spécialité est ouvert avec un petit effectif, ce sera au détriment des autres. Une évolution notable : l’ouverture de la spécialité NSI dans 6 nouveaux lycées. Ces ouvertures permettent de valider les compétences acquises par de nouveaux collègues qui se sont formés. Les inquiétudes venant des lycées où la NSI est déjà enseignée, concernant l « appétance » des élèves pour cet enseignement ont été communiquées , mais les IPR présents n’y ont rien répondu.

Spécialité maths en 1ère : en réponse aux inquiétudes remontées de nombreux lycées sur les difficultés du programme de cette spécialité, le ministre a répondu en dénonçant la trop grande hétérogénéité des élèves et en encourageant les collègues à faire des « groupes de compétences » l’an prochain (=de niveaux ?) …. !!!

Nouvelle spécialité « anglais du monde contemporain » : le rectorat attend les textes officiels pour réfléchir à son implantation (prévue en 1ère et terminale dès 2020)

En fin de séance, nous avons demandé au secrétaire général, pourquoi le rectorat ne voulait toujours pas transmettre aux personnels, les informations concernant les règles de répartition de la DHG (structure prévue par niveau, dotation spécifique pour les établissements dits fragiles ou ruraux isolés,.. ). Le secrétaire général a répondu une nouvelle fois qu’il n’avait pas à le faire et que la répartition se décidait dans chaque établissement.

Travail sur les DHG en CA : quelques rappels

Un 1er rappel : le total des DHG 2020 prévues pour l’instant en lycée général et technologique permet la suppression de l’équivalent de 135 postes, soir – 3,2 % des postes alors que les effectifs élèves ne baissent que de 0,1 % ! Les arbitrages vont être douloureux.

Il faut obtenir de votre proviseur des informations détaillées sur la répartition des DHG et les choix retenus pour les enseignements pluridisplinaires, les dédoublements, les groupes de LV,…

Si votre proviseur vous dit qu’on ne peut pas voter la DHG maintenant, ce n’est pas grave vous prévoyez un texte de motion pour condamner le montant et/ou la répartition de la DHG. Vous soumettez ce texte au vote du CA (vous pouvez demander une interruption de séance pour en discuter avec les parents, les élèves,…, elle est de droit) ou bien vous la faites signer par les élus qui la soutiennent et vous en garder une copie pour vous. Parfois, le choix d’un complément de service ou du blocage d’un poste permet d’éviter une mesure de carte scolaire.

Un dernier rappel : c’est maintenant qu’il faut agir pour éviter une mesure de carte scolaire. Après, même si des moyens complémentaires d’heures sont réattribués en fin d’année, il sera trop tard pour le collègue qui aura perdu son poste, car ces moyens seront provisoires et ne permettront pas de rétablir le poste.

Pour être plus efficaces, il nous faut travailler ensemble. Questionnez-nous, informez-nous en utilisant cette adresse : lycee@nancy.snes.edu

CTM du 18 décembre 2019

encore des suppressions de postes ...
118 suppressions dans le second degré dans notre académie

Communiqué de presse
FSU Lorraine

Documents CTM
18 décembre 2019

 

DHG - postes - compléments de services

infos à venir en février-mars 2020