Grenelle : opération vérité sur le quotidien dans les établissements

Le 1er décembre, le Ministre organise un colloque scientifique sur les professeurs du 21eme siècle. Personne n’est dupe de l’opération politique. Faisons entendre notre voix sur les réalités du terrain.

AED : journée d’action le 1er décembre

Les AED sont indispensables au bon fonctionnement des établissements, mais ont souvent été les grands oubliés des politiques gouvernementales. Stop à la précarité et au manque des moyens : dans l’action le 1er décembre !

Avenir Lycéen : un ministre ne devrait pas dire ça

Face aux interrogations légitimes, le ministre se défausse et accuse le Snes-FSU. Des propos scandaleux. Le Snes-FSU exige des excuses.

Le 23 novembre, Jean-Michel Blanquer, ministre de l’Education nationale était interrogé en direct sur BFM sur son implication dans l’affaire Avenir lycéen. Le ministre s’est défaussé de toute réponse sur le fond en choisissant d’attaquer plusieurs organisations dont le Snes-FSU.
Le présentateur l’interroge ainsi :« il y a beaucoup d’enjeux Jean-Michel Blanquer au lycée, vous le signaliez vous aussi, il y a cette réforme du lycée qui est entrée en vigueur, cela dit, dans ce contexte, cette affaire Jean-Michel Blanquer, l’UNL n’est pas contente, le MNL non plus, le Snes demande des explications, est-ce que ça ne vous fragilise pas ? »
Le ministre répond « vous citez des organisations qui sont totalement liées à des partis d’extrême gauche. Vous ne voyez pas que c’est une affaire cousue de fil blanc par des secteurs de l’utra gauche ».

Des propos inadmissibles

Ces propos sont proprement scandaleux. Le Snes-FSU est indépendant de tout parti politique. Il tire sa légitimité de sa place dans le paysage syndical du second degré en étant la première organisation syndicale en nombre d’adhérents et en arrivant en tête aux élections professionnelles. Ses adhérents viennent d’horizons divers. En les assimilant à l’ultra gauche et à l’extrême gauche, le ministre de l’Education nationale commet un grave contre sens qui montre, soit sa méconnaissance  du fonctionnement d’une organisation syndicale, soit sa volonté de ne pas s’embarrasser de toute rigueur de raisonnement. Fâcheux pour un Ministre de l’Education nationale.

Par ailleurs, le Ministre porte des accusations graves et inadmissibles en faisant du Snes-FSU un des instigateurs de cette affaire. Il  fait le choix d’instrumentaliser cette affaire et de transformer en opération politicienne une interrogation légitime sur des révélations qui touchent aux fondements même de la démocratie et des valeurs de la République.

Des excuses et des explications. Vite

Le Snes-FSU exige des excuses publiques.

Il appelle le Ministre faire preuve de responsabilité, à cesser de se défausser et à répondre clairement aux questions qui sont posées depuis la semaine dernière.

Dans la crise que traverse notre démocratie, plus que jamais, le devoir d’exemplarité s’impose à tous. A commencer par le plus haut sommet de l’Éducation nationale.

Appel intersyndical : soutien aux mobilisations des AED

Le Snes-FSU, la CGT Educ’action, le Snalc et Sud Education appellent les AED à poursuivre et amplifier les mobilisations, notamment le 1er décembre.

Financement et fonctionnement d’Avenir Lycéen

Des révélations qui touchent aux fondements même de la démocratie et des valeurs de la République. Toute la transparence doit être faite.

Éducation prioritaire, quelle actualité ?

Alors que l’éducation prioritaire accumule les difficultés, le ministère laisse planer le doute quant à ses intentions.

Pétition – Bac 2021 : des aménagements indispensables

Des associations de professeurs spécialistes et des organisations syndicales exigent des mesures urgentes pour le lycée et le bac 2021.

Salaires en 2021 : ceci n’est pas une revalorisation

400 millions d’euros pour une revalorisation « historique » ? On en est encore loin !

Bac, DNB : aménager les programmes et le calendrier

Interpellons les IG et IPR : les programmes et le calendrier des examens 2021 doivent être revus pour tenir compte du contexte sanitaire et de ses conséquences pédagogiques

Grève sanitaire : une forte mobilisation dans les collèges

45 % de grévistes aujourd’hui en collège ! Il faut aussi des mesures sanitaires renforcées pour les collèges

Confinement : ouverture des établissements, les droits des personnels

Les établissements scolaires seront ouverts pendant le confinement. Quel est le protocole sanitaire en vigueur ? Quels sont les droits des personnels ? Comment agir ?

Ouverture des établissements scolaires : la santé et la sécurité ne sont pas en option !

Le président de la République a annoncé un deuxième confinement. Les établissements scolaires restent ouverts. Des mesures sanitaires fortes doivent être prises pour protéger la communauté éducative

Confinement

Après l’attentat, préparer le retour en classe

Après l’attaque terroriste islamiste qui a coûté la vie à Samuel Paty, le retour dans les établissements doit être préparé.

Assassinat d’un professeur à Conflans-Sainte-Honorine

Cet effroyable assassinat a été commis contre un professeur qui faisait son métier, c’est donc le cœur de l’école qui a été attaqué : les missions d’apprentissage et d’émancipation