#stopmepris

actions dans les établissements

#STOPMEPRIS : jeudi 17 janvier, on arrête de travailler pendant une heure

Au moment où...
- les effectifs débordent dans les classes en collège comme en lycée et les 2450 suppressions de postes vont amplifier les dégradations ;
- les réformes du lycée, du baccalauréat et de Parcoursup construisent un lycée injuste et inégalitaire ;
- le pouvoir d’achat des personnels continue de baisser
...le ministre répond par le mépris et l’autoritarisme.

Le SNES-FSU propose aux personnels un arrêt de travail d’une heure, le jeudi 17 janvier. Cet arrêt de travail doit se faire sous forme de prise de l'heure syndicale pour que cela ne donne pas lieu à prélèvement sur salaire. C’est pourquoi il faut que dès maintenant et demain jeudi 10 janvier,  les établissements qui n’ont pas pris l’heure syndicale de janvier la déposent pour jeudi 17 janvier, de préférence le matin pour que tout soit relayé dans les média rapidement. Cette heure sera l’occasion de discuter de la situation, des suites à envisager. Nous vous demanderons aussi de prendre des photos (devant l’établissement avec une banderole, en salle des profs, etc.) et/ou de produire des textes à poster sur Facebook et/ou à Tweeter avec le hashtag sur #STOPMEPRIS.

Heure d'info syndicale

"Les organisations syndicales les plus représentatives sont autorisées à tenir, pendant les heures de service, une réunion mensuelle d'information. La durée de cette dernière ne peut excéder une heure". Cela vaut pour le SNES dans tous les établissements. Cette réunion peut donc être organisée par le S1 de l'établissement. Chaque agent a le droit de participer, à son choix et sans perte de traitement, à l'une de ces réunions mensuelles d'information. .