lycée 4.0

Novembre 2019 - déposer des motions dans les conseils d'administration

Alors que les CA vont se réunir pour examiner notamment les budgets 2020, il est important d'évoquer les questions qui marquent l'actualité de cette rentrée lourde dans les lycées.
Si un point "rentrée" ne figure pas dans l'ordre du jour, il faut demander à ce qu'il figure à l'ordre du jour 48 h avant la tenue du CA, il faudrait également mettre le lycée 4.0 explicitement à l'ordre du jour.

Octobre 2019 - des dysfonctionnements généralisés

Lors de l'émission télévisée du dimanche 13 octobre sur France 3, le recteur de notre académie a déclaré à propos du lycée 4.0 : "je n'ai pas rencontré de professeurs qui m'ont fait part de leur mécontentement"

extrait

Nous vous proposons les deux actions suivantes :

1. témoigner des dysfonctionnements que vous rencontrez au quotidien dans votre établissement depuis la rentrée, afin d'informer le recteur d'une réalité qu'il dit méconnaitre. Nous transmettrons ces informations lors du groupe de travail qui se réunira jeudi 17 octobre au rectorat.
Transmettez vos témoignages au plus vite par mail à l'adresse suivante : s3nan@snes.edu

2. Rédigez un communiqué de presse local pour dénoncer ces dysfonctionnements. Vous pouvez vous inspirer du  texte suivant :

Pour contacter la presse régionale :

Témoignages

Lycée : quelle liberté face au numérique ?

A l'occasion de la rentrée 2019, comme si la réécriture des programmes, la disparition des séries et la mise en place du « Bac maison en continu » ne suffisaient pas à désorganiser les établissements, les enseignants en lycée doivent faire face à la généralisation du Lycée 4.0 à toute l'académie.

Le SNES-FSU s'est retrouvé bien seul à dénoncer la généralisation du numérique et les difficultés matérielles et pédagogiques qu'il ne pourrait que soulever. Comment s'opposer à ce qui est vu comme une distribution gratuite d'ordinateurs à tous les élèves ? Comme nous l'avions dénoncé, le début d'année scolaire est entravé par la livraison tardive des appareils qui amènent, de fait, enseignants et élèves à travailler sans manuels pendant plusieurs semaines. Reste à voir si, une fois les appareils livrés, tout fonctionnera. L'expérience des établissements préfigurateurs permet d'en douter.

Dans le même temps, après une « expérimentation » par les correcteurs de l’épreuve anticipée de sciences et de Français, la correction numérique des copies semble appelée à se généraliser, y compris pour les E3C, avant même qu'un bilan soit fait.


déclaration FSU au CDEN
de juin 2019

Si l'utilisation de l'outil numérique est imposée aux enseignants, rien n'est prévu pour assurer l'équipement des personnels que ce soit en leur fournissant des ordinateurs personnels (faut-il compter sur une hypothétique revalorisation des rémunérations ?) ou en assurant l'équipement des établissements (la Région prévoit plutôt de se désengager des l'équipement des établissements au prétexte de l'équipement de tous les élèves).

Un seul mot d'ordre pour cette rentrée : nous restons maîtres de nos pratiques pédagogiques. C'est à l'enseignant de déterminer les moments et les conditions de l'utilisation de l'outil numérique dans sa classe, elle ne saurait lui être imposée.

CAEN 20 décembre 2017
La grande région absente

A l'initiative de la FSU, l'ensemble des organisations syndicales représentants les personnels ont quitté le CAEN du mercredi 20 décembre. Il s'agissait de protester face à l'absence des élus de la région Grand Est. (communiqué de presse ci-dessous)

Faut-il comprendre que les élus régionaux ne souhaitaient pas répondre à nos questions sur la baisse des budgets des lycées ou le fiasco de la mise en œuvre du manuel numérique dans les lycées expérimentaux ? Dès maintenant, le SNES-FSU demande à ce que l'expérimentation du manuel numérique ne soit pas étendue à d'autres établissements et encouragent les personnels à exprimer leur refus lors des conseils d'administration

Modèle de motion à adapter au contexte local

Dans les établissements expérimentaux, la mise en place des manuels numériques se fait de façon chaotique. Le plus souvent, les difficultés matérielles empêchent élèves et enseignants d'utiliser les manuels dans de bonnes conditions. De plus, le coût restant à la charge des familles reste élevé.

Par conséquence, le Conseil d'Administration du lycée.................. réunit le............... décide de conserver l'usage de manuels papier et demande à la région Grand Est d'en assurer la gratuité pour tous les élèves.

N'oubliez pas de transférer les motions adoptées au SNES-FSU

Le Lycée 4.0 : témoignage d’une enseignante et mère de lycéen - octobre 2017

Les familles ont dû, durant l’été, soit s’équiper à titre privé, soit commander un équipement subventionné par la Région à hauteur de 225 €. Le reste à charge allant de 146 € à 831 € selon le type d’équipement, hors assurance (59 €/3 ans). Que les familles modestes se rassurent, un crédit jusqu’à 36 mois leur est proposé, avec bien sûr un surcoût…

Lycée 4.0 - communiqués de presse octobre 2017