Rentrée 2020 - Le collège d’après… comme avant !

Que retenir pour cette rentrée ? La première idée est l’externalisation de la difficulté scolaire : des HS (1,5 millions) au lieu de réduire les effectifs de classe. Individualisation et différenciation permettraient de pallier les difficultés scolaires, ce qui est à lier à l’abandon de la politique d’éducation prioritaire : on renvoie à l’individu, on oublie le volet socio-économique, qui entraîne des inégalités scolaires, des malentendus sociocognitifs.

Après la discontinuité pédagogique vécue au 3ème trimestre, au lieu d’aménager les programmes, on nous fournit des outils de positionnement et on multiplie les prescriptions : où est notre métier de concepteur ? Quid de notre expertise ? de notre liberté pédagogique ?

On recentre sur les « fondamentaux », français et maths, quitte à priver des élèves de sixième d’autres cours !

En ce qui concerne l’inclusion, on crée un comité départemental de suivi de l’école inclusive mais rien sur les conditions toujours dégradées pour les AESH,  toujours pas de temps de concertation prévu avec les équipes. Et puis il y a PIX, la nouvelle certification numérique pour tous les élèves de troisième, les heures consacrées à l’orientation… N’en jetez plus ! La coupe est pleine !

Nous ne sommes pas dupes de la politique menée par le ministre : instaurer une école à deux vitesses, avec des contenus loin d’une culture commune, qui viserait l’émancipation de chaque citoyen.

Retrouvons notre pouvoir d’agir. Échangeons avec les collègues afin de mettre en lumière les doubles discours du ministre.

college@nancy.snes.edu

Education prioritaire

Le collège sur le site national