jeudi 24 janvier 2019

#STOPMépris, grève le 24 janvier - Répondre au mépris et à l’autoritarisme

Chacun-e aura remarqué la chaleur des vœux du Président de la république, sa mention des personnels de l’Éducation nationale, son souci de nous revaloriser. Au moment où... 
- les effectifs débordent en collège comme en lycée et les 2450 suppressions de postes vont amplifier les dégradations ; 
- les réformes du lycée, du baccalauréat et de Parcoursup construisent un lycée injuste et inégalitaire ; 
- le pouvoir d’achat des personnels continue de baisser
...le ministre répond par le mépris et l’autoritarisme.
Il y a urgence ! Les actions de l’automne 2018 doivent se poursuivre. Le SNES-FSU vous donne des outils.

Aller sur le site dédié #STOPMépris

lieux des manifestations

NANCY 14 heures 30 devant le rectorat
BAR LE DUC 9 heures 00 devant la DSDEN
METZ 14 heures 30 devant la DSDEN
       

Communiqué de presse SNES-Lorraine

L’intersyndicale du second degré
(SNES-SNEP-SNUEP pour la FSU, CGT et Solidaires)
ainsi que les organisations lycéennes,
appellent à la grève le jeudi 24 janvier 2019

Dans l'académie de Nancy-Metz, alors que les effectifs sont annoncés en très légère hausse, la préparation de la rentrée 2019 se fait dans un contexte tendu du fait de la suppression de 119 postes dans le second degré.

Lors du comité technique académique (CTA) du jeudi 17 janvier, de très nombreuses suppressions de postes dans les collèges ont été annoncées, notamment dans les Vosges (-19 postes), en Meurthe et Moselle (-11 postes) et en Meuse (-7 postes).

De plus, les prévisions de DHG engendrent la suppression de plus de 40 postes (en équivalent temps plein) dans les lycées généraux et technologiques.

Le rectorat annonce également 12 suppressions de postes dans l'enseignement professionnel en dépit d'effectifs en hausse.

Par ailleurs, il est prévu d'augmenter le taux d'heures supplémentaires, ce qui augmente le nombre de postes effectivement supprimés.

Malgré l'exaspération des personnels, qui s'exprime aussi dans le cadre de mouvements organisés indépendamment des organisations syndicales (comme le « collectif des stylos rouges » constitué sur Facebook), le gouvernement refuse de répondre aux revendications concernant notamment :

·        les salaires insuffisants,

·        les réformes des lycées et du Bac dont les effets délétères se confirment dans les établissements,

·        la volonté d'imposer encore davantage d'heures supplémentaires,

·  la tentative de museler la parole des personnels par la création d'une obligation de réserve qui, aujourd'hui, n'existe pas.

Tout cela doit cesser. Les personnels doivent être entendus, respectés, reconnus.

Dans notre académie, des rassemblements sont organisés à :

-          BAR LE DUC : 9 h devant la DSDEN de la Meuse

-          METZ : 14 h 30 devant la DSDEN de la Moselle

-          NANCY : 14 h 30 devant le rectorat